Hausse des prix du lait à la ferme

OTTAWA, le 29 octobre 2021

En octobre 2021, la Commission canadienne du lait (CCL) a effectué une étude sur les prix du lait aux fermes canadiennes et sur les divers autres coûts liés à l’administration du système de gestion de l’offre. Pour donner suite à cette étude et aux consultations qu’elle a tenues, la CCL compte apporter les changements suivants le 1er février 2022.

Le prix du lait à la ferme augmentera de 6,31 $/hl (ou 0,06 $ par litre). Cette hausse des revenus des producteurs compensera en partie la hausse des coûts de production entraînée par la pandémie de COVID-19 et qui a maintenu les revenus sous le coût de production. Les coûts associés aux aliments pour animaux, à l’énergie et aux engrais ont particulièrement été touchés. Cela aura comme effet d’augmenter de 8,4 % en moyenne le coût du lait utilisé pour fabriquer des produits laitiers destinés aux secteurs du détail et de la restauration. Toutefois, l’augmentation du coût du lait pour les transformateurs dépendra de la teneur en matière grasse et en solides non gras du produit fabriqué.

Les nouveaux prix du lait à la ferme deviendront officiels lorsque les autorités provinciales les auront approuvés au début du mois de décembre 2021.

Les frais d’entreposage du beurre de la CCL seront réduits de 0,0206 $/kg à 0,0137 $/kg de beurre, une baisse de 33 %. La CCL entrepose une certaine quantité de beurre pour garantir un approvisionnement suffisant tout au long de l’année et pour prévenir les pénuries. Dans le cas du beurre vendu au détail, par exemple, ces frais représentent un demi-cent par livre de beurre (454 grammes).

En outre, la CCL reconnaît une hausse de 5,0 % des coûts de transformation du lait, entre autres pour le conditionnement, la main-d’œuvre et le transport. Cette hausse s’applique au beurre vendu par les fabricants à la CCL dans le cadre de ses programmes d’entreposage.

Pour tenir compte de ces changements, le prix de soutien du beurre que la CCL utilise pour ses programmes d’entreposage augmentera de 8,7149 $/kg à 9,7923 $/kg le 1er février 2022, ce qui représente une hausse de 12,4 %.

L’incidence de ces rajustements sur les prix de détail dépendra de nombreux facteurs comme les coûts de fabrication, de transport, de distribution et de conditionnement dans l’ensemble de la chaîne d’approvisionnement. Au cours des cinq dernières années, l’indice des prix à la consommation pour les produits laitiers a augmenté de 7,4 %. En comparaison, l’indice pour la viande a crû de 11,8 %, celui pour les œufs, de 20,6 %, et celui pour le poisson, de 7,7 %.